• AR

Le condensé Aircrypto de Décembre

Comme chaque mois, faites le plein de news avec la Newsletter Aircrypto.



Au programme :

- Quel comportement du modèle au cours du mois ? - Le marché des cryptos décortiqué et expliqué en images

 

📈 Résumé du mois de Décembre


La réduction de l’exposition au marché permet de limiter la chute


En décembre, notre stratégie d’investissement enregistre une perte de -5,9%. Déjà sous-exposé au marché à fin Novembre (30% en clôture mensuel) dans un contexte déjà difficile, notre modèle a continué de se désinvestir dès les premiers jours de Décembre. Cette stratégie nous a permis de ne pas subir la chute du marché ayant eu lieu entre le 3 et le 5 Décembre, période au cours de laquelle le marché des cryptomonnaies a perdu 13% (contre seulement -1,1% pour Aircrypto) et le Bitcoin est tombé sous le seuil des 50 000 dollars.

Le milieu du mois s’est traduit par l’ouverture de quelques positions pour jouer un rebond sur certaines cryptomonnaies du panier : clôture de deux trades à +11% sur Polkadot et Chainlink le 7 Décembre et nouveau trade gagnant sur le Polkadot (+8%) le 12 Décembre, journée lors de laquelle le modèle passe entièrement désinvesti.

Ce n’est que l’avant-veille de Noël que notre modèle a augmenté sa sensibilité au marché (investi alors à 50%) alors qu’un Santa Run semblait se dessiner. Une décision non profitable puisque nous perdons 6,1% quelques jours plus tard lors de la journée du 28 Décembre (ce qui explique entièrement la performance de notre modèle ce mois-ci).

En revanche, malgré cette performance mensuelle négative notre stratégie s’est montrée de nouveau particulièrement résiliente grâce à une exposition moyenne au marché de 15% sur le mois de Décembre. Nous évitons ainsi la chute de plus de 20% du marché sur cette même période.


Nous clôturons ainsi l’année 2021 avec une performance positive de +112,3% (suivi strict du modèle) tout en ayant été investi qu'à 38% en moyenne sur ces 12 derniers mois.

L’ensemble de l’équipe Aircrypto vous donne désormais rendez-vous en 2022 et vous présente ses meilleurs vœux pour cette nouvelle année !

 

🔎 L'Actu décryptée par nos soins


😬 Patatra !


Une saisonnalité historiquement positive en Novembre et Décembre pour le Bitcoin… mais pas en 2021 ! Effectivement, si habituellement la fin de l’année est synonyme d’accélération des prix pour les cryptomonnaies, le premier enseignement de 2021 (ou plutôt un rappel) est qu’il ne faut jamais entièrement se reposer sur des observations historiques pour prévoir le futur.

Déjà en baisse de 6% en Novembre, le roi des cryptos a continué sa chute (-18,6%) pour clôturer l’année autour de 47 000 dollars, un niveau 60% au-dessus de celui de sa clôture annuelle de 2020 mais 30% en dessous de son record historique du 10 Novembre dernier.


Le deuxième enseignement c’est que la financiarisation croissante des cryptomonnaies a rebattu les cartes : il est aujourd’hui essentiel d’avoir une vision macroéconomique pour appréhender les mouvements du marché crypto dans sa globalité. Le mois de décembre en est l’illustration parfaite.

D’un côté, fin Novembre, la découverte du nouveau variant Omicron sur le front de la pandémie a déclenché un mouvement de panique des investisseurs, ces derniers procédant à des ventes massives sur les actifs risqués, pesant ainsi sur le Bitcoin et donc par effet ricochet sur l’ensemble des actifs digitaux.

De l’autre, ce sont les déclarations de Jérôme Powell, président de la Réserve Fédérale Américaine (FED), et les dernières décisions de politique monétaire outre Atlantique (réunion du 14 décembre), qui ont déclenché le second mouvement de baisse. Si la disparition du mot “transitoire” pour qualifier l’inflation aux Etats-Unis aurait pu bénéficier aux cryptomonnaies, longtemps vue comme une classe d’actifs permettant une couverture face à la hausse des prix, c’est avant tout le resserrement de la politique monétaire et la hausse des taux réels attendue qui a joué sur le prix du Bitcoin. La perspective de trois hausses de taux projetées par les membres du FOMC en 2022 et de l’accélération de la réduction des achats d’actifs de la FED sonne la fin de la récréation (comprendre la fin d’un environnement de liquidités abondantes) pour les cryptomonnaies.



Enfin, le troisième enseignement réside dans la nécessité de mieux comprendre la microstructure du marché des cryptomonnaies et notamment l’utilisation massive des produits à effet de levier.

Contrairement aux années précédentes, la hausse de l’utilisation de tels produits fait naître un risque supplémentaire pour le marché. Et si l’analyse des positions ouvertes avec effet de levier permet d’appréhender le sentiment de marché, elle permet aussi d’anticiper la vulnérabilité de ce dernier en cas de retournement (voir notre tuto sur les mécanismes d’un crash de marché) : c’est ainsi que 2,5 milliards de dollars de positions ont été liquidés sur la seule journée du 4 Décembre !


👀 Perspectives


Cette chute est-elle amenée à se prolonger ? 2022 sera-t-elle l’année de l’hiver crypto ? Si nous ne pouvons répondre à ces questions, quelques éléments d’analyse nous permettront de dresser le panorama de à quoi pouvons-nous nous attendre pour 2022.


1. Les risques

La normalisation monétaire. Comme mentionné plus haut, 2022 sera l’année de la normalisation de la politique monétaire. Hausses de taux, réduction du bilan de la Fed, réduction des liquidités : autant d’éléments susceptibles de peser sur les actifs risqués dont les cryptomonnaies. Dans ce cadre, il sera intéressant de suivre la corrélation de ces dernières avec les marchés traditionnels, notamment les valeurs technologiques. La régulation. Celle-ci n’en est qu’à ses débuts mais l’utilisation de plus en plus généralisée des stablecoins, la hausse des hacks/scams et des vols de cryptos (comme ce fut le cas encore en décembre sur Ascendex, BitMart, Polygon) mais aussi l’entrée d’investisseurs institutionnels dans ce milieu sont des arguments en faveur d’une accélération de la régulation en 2022. Si la mise en place d’un cadre réglementaire plus complet posera les conditions à l’afflux de capitaux à moyen terme, celle-ci représente bien un réel facteur de risque à court terme (notamment pour des secteurs tels que celui de la DeFi).

2. Les catalyseurs

L’intérêt massif des grandes entreprises. Tesla, Microstrategy, Twitter, Paypal, Square (ou plutôt Block depuis décembre), Visa, Facebook, Samsung, Nike, Adidas, Ubisoft. La liste est longue des entreprises qui, d’une manière ou d’une autre, ont manifesté leur intérêt pour les cryptomonnaies ou un segment de cet écosystème (NFT, paiements, technologies blockchains, metaverses). Sans nul doute que cette appétence pour ce milieu devrait continuer en 2022.

L'institutionnalisation des cryptomonnaies. Dans le même esprit, plusieurs grandes banques et sociétés de gestion ont commencé à ouvrir des départements dédiés aux actifs digitaux. Si ceci est bien la réflexion d’une demande grandissante de la part de clients pour cette nouvelle classe d’actifs, cela est également synonyme de flux plus importants vers ce milieu, représentant un facteur de soutien pour l’année prochaine.

L’innovation et les investissements thématiques. 2021 aura vu l’explosion des volumes sur les NFTs, des évolutions majeures dans le secteur de la DeFi, la mise en lumière de nouveaux projets d’infrastructures (Solana, Avalanche, Polygon) et des Metaverses plus récemment. L’année 2022 nous réservera bien des surprises avec de nouvelles avancées potentielles dans des domaines tels que le Gaming et/ou du Sport (popularisation des NFT, démocratisation des Fan Tokens), l’interopérabilité entre blockchains (bridge), le Web 3.0, l'identité décentralisée…

En conclusion, si le contexte macro actuel ne plaide pas en la faveur d’une allocation prononcée vers les cryptomonnaies d’un point de vue tactique, l’année 2022 pourrait néanmoins se montrer profitable. Ainsi, plus que de s’exposer au marché dans globalité, il sera selon nous surtout question d’être sélectifs dans nos investissements : fondamentaux, fondamentaux et fondamentaux ! En 2022, il nous semble préférable de privilégier le risque spécifique au risque systématique… ;)



AR, Fondateur Aircrypto


Newsletter achevée de rédiger le 7 Janvier 2022.

 

À bientôt pour une nouvelle Newsletter !