A quoi ressemble le paysage des cryptomonnaies aujourd'hui ?

Dans cet article, nous vous proposons un condensé de deux études parues récemment et qui apportent des éléments de réponses aux questions suivantes :

  1. Quelle région domine le marché des cryptomonnaies ?

  2. Quels sont les principaux acteurs de ces transactions ?

  3. Vers où se dirigent tous ces flux de cryptomonnaies ?

  4. Quelles sont les crypto-monnaies les plus échangées ?

  5. Quel est le profil type de l’investisseur en cryptomonnaie ?

  6. A quoi ressemble le portefeuille de l’investisseur en cryptomonnaies français ?


Quelle région domine le marché des cryptomonnaies ? 🤔


Le rapport de Chainalysis sur les transactions en cryptomonnaies par zone géographique nous apprend que depuis les attaques répétées du gouvernement chinois à l'encontre des cryptomonnaies, la zone Europe Centrale-Nord-Ouest est passée en tête en termes de volume de transactions avec le contrôle de 25% de l’activité mondiale.

Vous pouvez retrouver l’évolution du poids de chaque zone géographique en termes de volume de transactions en cryptomonnaies ci-dessous :


Source : Chainalysis


On constate le déclin brutal de la zone Asie de l’Est (en rose) - d’où émanait plus d’un tiers de l’activité mondiale au début de l’année 2020 - au profit de la zone Europe Centrale-Nord-Ouest (en vert pointillés) et de la zone Amérique du Nord (en vert).

Les 3 pays qui sont en tête en termes de volume de transactions en crypto-monnaies dans la zone Europe Nord-Centrale-Ouest sont le Royaume-Uni (~15% des transactions), la France (~12%) et l’Allemagne (~11%). Cocorico !


Quels sont les principaux acteurs de ces transactions ? 📈


Dans l’étude, on apprend que la hausse du poids de la zone Europe Centrale-Nord-Ouest est lié à un afflux des transactions provenant des gros investisseurs (qui correspondent aux transactions dont la valeur est supérieure à 10 millions de dollars). L’étude n’apporte malheureusement pas plus de précision sur la nature des acteurs qui se cachent derrière ces transactions de grandes tailles : investisseurs institutionnels ou clientèle très fortunée ? hommes politiques préparant leur campagne à l’approche des présidentielles ? cousins européens de Satoshi ? Cette typologie d'investisseur était à l’origine de plus de la moitié des transactions de la zone en valeur en septembre dernier, contre seulement moins de 10% en janvier 2020. C’est un signe très encourageant pour l’institutionnalisation de l'investissement en cryptomonnaies, qui est un pas nécessaire à une plus large adoption de celles-ci. Attention, il faut néanmoins garder en tête qu’un effet de valorisation plus élevée des cryptomonnaies entre en jeu dans ces chiffres suite à la forte hausse du marché en début d’année.


Vers où se dirigent tous ces flux de cryptomonnaies ? 📦


Les données récoltées par Chainalysis nous montrent que depuis le début de l’année, la grande majorité des transactions réalisées par les gros institutionnels de la zone Europe Centrale-Nord-Ouest vont vers des plateformes de finance décentralisée avec une part qui a atteint plus de 75% en juin 2021 ! Pour savoir ce qu’est la finance décentralisée, ou DeFi, c’est par ici. Ces gros acteurs sont sûrement attirés par les solutions d’épargne aux rendements très intéressants que proposent certaines de ces plateformes, via le lending/farming notamment. Vous pouvez retrouver l’évolution de la part des destinations de ces grosses transactions dans le graphique ci-dessous :

Source : Chainalysis

En un an, la part des transactions des gros institutionnels de la zone Europe Centrale-Nord-Ouest à destination des plateformes d’échange classiques telles que Binance ou Coinbase (en jaune) a clairement diminué au profit de celles des plateformes DeFi comme Uniswap/Aave/Maker/Compound (en rose).


Quelles sont les cryptomonnaies les plus échangées ? 🥇🥈🥉

La majorité des transactions (environ 50%) effectuée dans la zone Europe Centrale-Nord-Ouest concernent des ETH ou des wETH car ce sont sont les cryptomonnaies les plus utilisées dans les protocoles DeFi. Près de 25 à 30% des transactions suivant les pays concernent des stablecoins car ces cryptomonnaies jouent le rôle de réserve de valeur en cas de baisse du marché et permettent de bénéficier de rendements intéressants à moindre risque sur certaines plateformes DeFi. Le Bitcoin, pourtant roi des cryptomonnaies, ne représente qu’un peu moins de 25% des transactions effectuées dans la zone.


Quel est le profil type de l’investisseur en cryptomonnaie ? 🙋‍♂️


Le premier rapport de CryptoCheck sur la cryptomonnaie en France, élaboré en partenariat avec Just Mining (la société de notre star nationale Hasheur) et Cryptoast sur la base des réponses anonymes de plus de 3000 investisseurs, nous présente de nombreuses données intéressantes sur les investisseurs français. Voici une infographie qui résume le profil de ces investisseurs :


A quoi ressemble le portefeuille de l’investisseur en cryptomonnaies français ? 📱

  • La valeur médiane du portefeuille en cryptomonnaies des investisseurs français se situe aux alentours de 5000€.


  • Pour 41% des répondants, la cryptomonnaie représente plus de la moitié de leur portefeuille d’investissement global (actions, immobilier, or, …). Ils sont même 35% à investir uniquement en cryptomonnaies.

  • La cryptomonnaie préférée des investisseurs français est l’ETH (détenue par 83% des répondants), suivie par le BTC (67%) et le BNB (44%).

​Voici le top 10 ci-dessous (source : Cryptocheck) :




A titre indicatif, les 10 cryptomonnaies suivies par le modèle Aicrypto et sélectionnées par rapport à leur taille, leur ancienneté et leur crédibilité sont : Bitcoin, Ether, Polkadot, Bitcoin Cash, Cardano, EOS, Tron, Chainlink, Tezos, et Binance Coin.



  • Pour finir en beauté : concernant la fiscalité… *roulement de tambour*… plus de 80% des répondants n’ont pas inclus à leur déclaration de revenus 2021 les plus-values réalisées sur leurs cryptomonnaies en 2020 ! L’administration fiscale a de beaux jours devant elle. Parmi les braves soldats à l’avoir fait, 65% l’ont fait seuls tandis que 35% sont passés par une solution de déclaration automatique comme Waltio.

Si vous souhaitez approfondir ces deux études, voici les liens qui permettront de vous rediriger :


Julien Lefevre, membre Aircrypto